LE CACHET DE MAX LINDER

 

 

    Max Linder est complètement rétabli. Il poursuit sa triomphale tournée. Après avoir parcouru l'Espagne, il est arrivé en Portugal et il joue en ce moment un sketch écrit par lui en collaboration avec notre confrère Armand Massard de La Presse, dans lequel il a pour partenaires l'exquise Napierkowska qui triomphe en ce moment à Paris dans la Bien Aimée, M. Vandenne, du théâtre du Châtelet et M. Delson.

    Le cachet de Max Linder est de mille huit cent cinquante francs par représentation. Peu de ténors peuvent se vanter, même à l'apogée de leur talent et de leur voix, de toucher pareille somme. Max Linder nous reviendra bientôt et il se remettra tout de suite au travail, car les lauriers qu'il recueille dans les music-halls ne lui font pas oublier le cinéma, son royaume. (Le Cinéma et l'écho du cinéma réunis, 1.11.1912)