Gala Max Linder.

 

   Salle comble et gros succès jeudi voir au Théâtre pour le gala Max Linder au bénéfice des tuberculeux de Leysin et du Don national pour les soldats suisses et leurs familles.

   Cette charmante soirée débuta par une partie de concert fort réussie au cours de laquelle les spectateurs eurent le privilège d'applaudir Mlles Rollande et Renée Duler, du Grand-Théâtre de Genève, Mme Johannot, du Grand Théâtre de Lyon, MM. Dutilloy et Duron. Après quoi un sketch cinématographique, joué par le fameux Max Linder, bien connu des habitués des cinémas, et Mme Laurten, mit en joie l'assistance. On entendit ensuite Le Portrait de Manon, le délicieux opéra-comique de Massenet, qui valut à M. Dutilloy, à Mmes Johannot et Rollande l'occasion d'un nouveau et très vit succès. Disons à ce propos que le piano d'accompagnement était tenu, avec le grand talent qu'on lui connaît, par M. Georges Deprez.

   Le spectacle s'est terminé par une comédie inédite de Max Linder et Mouézy-Eon, L'addition, où Max Linder joue un rôle épique de pochard. Cette farce, d'une drôlerie irrésistible, a déchainé le rire en ouragan. La salle entière en était secouée. Il y avait longtemps que les Lausannois ne s'étaient offerts un pareil flot de bon sang.

   Ajoutons que tous les artistes ont été abondamment fleuris et que la recette a été fort belle. (Feuille d'avis de Lausanne, 31.5.1918)