Une victime du travail

 

 

   Piérade, des Capucines, reprenait hier, dans une Revue de music-hall, trois rôles ou il fut d'ailleurs excellent.

   Mais, se demandaient les spectateurs, qu'a-t-il donc au bras droit?

   Et en effet, tout le corps de l'acteur gesticulait, sauf ce bras droit qui restait immobile.

   C'est que Piérade avait dû, dans la matinée, en vertu d'un contrat antérieur, tourner un film dans lequel Max Linder et lui représentaient deux élégants cambrioleurs attaqués par un chien policier.

   Et les crocs de la bête s'étaient plantés dans le bras de Piérade, juste au-dessous du bandage préservateur.

   Ainsi, la grimace de douleur qu'avait à enregistrer le “tourneur” aura certainement tout l'aspect de la vérité! (L'intransigeant, 3.7.1914)