L'épouse inconnue

 

 

    "Elle se nommait, ou plutôt elle se faisait appeler Mme. Max Linder. Elle habitait Budapest, et son nom lui valait, grâce au cinéma vulgarisateur, une grande considération et des engagements dans les théâtres de la ville.

    "Très digne, elle élevait l'enfant qu'elle avait cue de son mari aux temps heureux où Max Linder vivait paisiblement dans son ménage.

    "Or-il y a quelques semaines, Linder vint à Budapest donner des représentations.

    "Au lendemain de son arrivée, ce ne fut pas sans un étonnement compréhensible que le joyeux artiste vit dans tous les journaux son portrait accolé a celui de l'épouse délaissée. Il se fit traduire les articles et constata qui l'on jugeait sévèrement sa conduite...

    "Comme Max Linder n'a jamais été marié, pas plus à Budapest qu'ailleurs, il se mit à la recherche de la dame en question pour lui faire confesser son imposture... Mais il lui fut impossible de la trouver, et, malgré ses démentis indignés, Linder fut fraîchement accueilli par le public de Budapest. Il eut beau se lâcher, donner sa parole, sortir des pièces à convictions, rien n'y fit... "Mme. Max Linder" continue de jouer à Budapest les épouses délaissées." (L'Intransigeant, 2.3.1914)