Max Linder dévalisé – Max Linder, le fin comique, si apprécié du public, vient d'être victime d'une mésaventure qui, pour une fois n'a rien de cinématographique. L'artiste engageait, il y a une huitaine de jours, sur la recommandation d'une ouvreuse, un habilleur du nom de Lange. Or, hier soir, en sortant de scène, Max Linder regagnait sa loge pour se démaquiller, lorsqu'il s'aperçut que non seulement son habilleur avait disparu, mais avec lui ses vêtements de ville, un portefeuille contenant 200 fr. et une bourse en or qui renfermait 7 louis. Fort heureusement, Max Linder avait conservé sur lui, contrairement à son habitude, une montre et une chaîne de grande valeur, et il ne put que se féliciter de son excellente inspiration. Toutefois, malgré le peu de renseignements qu'il possède sur le fugitif, M. Rousselot, commissaire de police, espère opérer bientôt son arrestation. (Journal de débats politique et littéraires, 20.9.1913)