MAX LINDER

ENLÈVE UNE JEUNE FILLE?

__________

Roman d'amour

... ou lancement de film?

 

    PARIS, 27 avril. - Le bruit court que Max Linder, l'artiste de cinéma bien connu, aurait enlève une jeune fille du monde, la nièce d'un magistrat, une enfant de 17 printemps. Toujours est-il que Max Linder a disparu et la jeune fille aussi.

    On croit généralement que l'affaire Max Linder est simplement... l'habile lancement d'un film – «Soyez ma femme», tourné par lui à Los Angelès, mais dans l'entourage de l'artiste on le nie.

    D'après des amis, voici ce qui se serait passé: «Max Linder s'éprit de la jeune fille en question, dans un palace, pendant une saison de sports d'hiver. Nulle entrave ne fut apportée à cette idylle naissante, car la jeune fille n'était accompagnée d'aucune personne – ne de sa famille, et elle parut prendre un plaisir extrême dans la compagnie de son cavalier servant, empressé et correct.

    «Après le retour à Paris, des tentatives furent faites pour terminer ce flirt par un mariage, mais les parents de la jeune fille s'y opposèrent, cependant que les parents de Max Linder considéraient, eux aussi, ces projets matrimoniaux d'un œil défavorable. Max Linder voulut s'éloigner de Paris, pour faire diversion à son chagrin. Il partit sur la Côte d'Azur et l'on n'a pas oublié qu'il y fut victime d'un accident d'auto qui ressembla fort à une tentative de suicide pour les personnes de son entourage au courant de ses noirs projets, à la suite de ses desseins contrariés.

    «Rentré à Paris, Max Linder avait décidé, avant de repartir pour l'Amérique, de s'en aller à Lausanne pour voir, avant de quitter le continent, s'il lui était possible d'oublier. Un coup de téléphone mystérieux qu'il reçut à son domicile, en rentrant, la veille de son départ, débraya tous ses projets. Il envoya prendre ses valises et, sans tambour ni trompette, disparut, sans que personne puisse avoir le lieu de sa retraite.» (L'Ouest Éclair, 28.4.1923)