Ciné Max-Linder

 

 

   Le sympathique Max Linder, engagé volontaire au début de la guerre, et incorporé au service des grandes missions, ayant contracté une grave maladie, est actuellement en convalescence. En son absence, il a confié la direction de son délicieux Ciné, du 24, boulevard Poissonnière, à M. Charles Bernard, ex-régisseur général du théâtre des Variétés.

   Tout Paris connaît le labeur artistique et administratif auquel s'est consacré pendant douze années M. Charles Bernard aux Variétés.

   Il a été le fidèle et dévoué bras droit de l'admirable metteur en scène qu'était le regretté Fernand Samuel, et il a puisé à son école toutes les qualités qui feront du Ciné Max Linder les «Variétés cinématographiques» du Boulevard.

   Un des premiers actes du nouveau directeur a été de s'assurer le concours du dévoué administrateur Vandenne.

   Par la collaboration de ces deux artistes, on peut être certain de la joliesse et du tact des spectacles.

   Le Ciné Idéal des familles présentera cette semaine: la Terreur d'une mère; un Mariage dans l'eau; le Charme de la vie; Excursion dans le Valais; Champion de boxe; ciné-vaudeville joué par Max Linder; Sous les griffes de la passion; Charlot a un rival, et une sensationnelle actualité: la bataille de Champagne du 25 septembre. (Le Matin, 23.10.1915)