UN SOUVENIR DROLE

S. V. P.

MAX LINDER

ET LE MULET

CHATOUILLEUX

   Un souvenir de mon dernier film: L'étroit mousquetaire? Cela vous va? Voici:

   Il me fallait trouver une monture: un mulet, en la circonstance; mais ce mulet devait être capable de se livrer docilement à certains exercices ajoutant au comique du scénario.

   Par exemple: s'asseoir sur son arrière-train quand je décidai de partir pour la Capitale, car il ne voulait pas abandonner une vache pour laquelle il avait une vive affection.

   On m'indiqua un cirque où je trouverais mon affaire.

   Ayant expliqué le but de ma visite au directeur de ce cirque, il me fut répondu qu'on pouvait me fournir le collaborateur idéal: un mulet sachant rire, pleurer, faire le mort, marcher sur deux pattes, etc... C'était tout juste s'il ne disait pas papa et maman.

   On me montra la bête et je l'emmenai.

 

Max Linder en Three Must-Get-Theres

Max Linder dans L'Etroit Mousquetaire.

 

   Ajoutez que, suivant les indications fournies par le directeur du cirque, il suffisait, pour obtenir tel ou tel exercice, d'appuyer sur telle ou telle partie de ce mulet savant.

   Je notai ces différents points de... repère et répétai la scène de mon départ, celle au cours de laquelle le mulet devait s'asseoir sur son arrière-train.

   Ayant enfourché ma monture, j'appuyai du talon sous le ventre du mulet à un endroit que je croyais être le bon.

   Hélas! je m'étais trompé de quelques centimètres et mon talon venait de heurter le point sur lequel il fallait appuyer pour obtenir les plus affolantes cabrioles.

   Le mulet bondit, donna deux solides coups de reins et...

   Et je me retrouvai une demi-heure après sur un lit, entouré de camarades qui se réjouissaient de me voir revenir d'un long évanouissement.

   Cette fin n'est peut-être pas très comique, mais elle n'est pas triste non plus puisque je suis encore de ce monde et capable de dicter ces lignes pour le si sympathique Mon Ciné. MAX LINDER. (Mon Ciné, 26.4.1923)