Le Meeting de Monaco

(DÉPÊCHE DE NOTRE ENVOYÉ SPÉCIAL)

_______

 

Monte-Carlo, 11 avril.      

   C'est par un temps superbe que s'est courue, sur 150 kilomètre, l'éliminatoire suisse de la Coupe des Nations, qui a été gagnée par Mais-je-vais-piquer.

   Renaux, avec son hydro-aéroplane Farman, a fait plusieurs vols intéressants avec passagers: il a emmené Max Linder, l'artiste bien connu, et sa sœur, et, avec eux, il est allé évoluer jusqu'au Cap-Martin pour revenir par Monte-Carlo, terminant cette promenade aérienne par un vol plané en spirale au-dessus du rocher de Monaco. (La Petite Republique, 12.4.1912)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

    Le mouchoir

   Et voici qu'hier, Max Linder et sa sœur s'installèrent, à Monaco, sur l'hydroaéroplane de Renaux. Le pilote les enleva à cinq cents mètres d'altitude, d'où Max Linder laissa tomber son mouchoir, que la douce brise porta sur la terrasse du Casino...

   Quand l'hydroaéroplane eut repris contact avec la mer, puis ses passagers avec la terre ferme, trois dames vinrent à Max Linder et lui rapportèrent son mouchoir. Mais cruelle énigme! elles le lui demandèrent toutes trois souvenir...

   Et Max Linder, sans hésiter, ayant déchiré en trois le mouchoir qu'il leur avait jeté, en remit une portion à chacune des dames. - (Comœdia.) (La Presse, 15.4.1912)