Ses débuts

 

   Le grand comique était engagé aux Variétés, en même temps que son camarade Max Dearly. Un jour que Max Dearly avait été convie à jouer un film comique, pour lequel il devait toucher un beau cachet de 100 fr., il se rendit au rendez-vous fixé par le metteur en scène, place de la Concorde. “C'est tout simple, lui dit l'homme de l'art, tu te f... dans le bassin parce que t'es poursuivi. Tu vois passer un omnibus et tu cavales tout trempé sur la plate-forme.”

   Max Dearly tourna le dos au metteur en scène et s'en fut prendre un bain chez lui.

   Le soir, comme il racontait l'histoire à Max Linder, celui-ci s'écria: “Moi, je m'en f...! Je veux bien me... dans le bassin et cavaler après l'omnibus. Présente-moi!” Et Max Dearly présenta Max Linder à Charles Pathé. Consciencieusement Max Linder fit ce qui lui était demandé et s'en tira à merveille. (Le Gaulois, 20.11.1925)